Coparentalité et homoparentalité avec Childable, le site de rencontres et d’annonces pour être coparent

Inscrivez-vous en deux clics et rejoignez de nombreux membres

Utilisez-nous facilement sur mobile!!

co-parent coparentalité homoparentalité

Recherche détaillée de membres et système d’annonces simplifié, afin de trouver le plus efficacement les partenaires les plus adéquats à votre projet d’avoir un enfant par coparentalité.

Dans ce monde où beaucoup d’entre nous ont des difficultés à trouver un partenaire idéal, pourquoi ne pas avoir un enfant seul(e) ou par coparentalité. Avoir un enfant tout(e) seul(e) n’est probablement pas votre idéal, mais nous vivons de plus en plus dans une société monoparentale. La coparentalité n’est ni un effet de mode ni un choix marginal, mais plutôt une évolution naturel de la société.

Environ un couple sur six a des difficultés pour avoir des enfants. Devenir co-parent est une solution aux techniques médicales pour aider à la procréation, processus très longs administrativement et dans l’application ( plusieurs années)

Messieurs, demander gentiment à une femme de vous faire un enfant pour vous le laisser n’est pas aisé. Mais au moins, la femme qui a décidé d’avoir un enfant toute seule a prévu tout l’environnement pour accueillir le nourrisson.

La coparentalité : c’est un projet qui se prépare

Contrairement à l’adoption, la coparentalité nécessite plus de responsabilités. Avant de se lancer dans ce mode de parentalité, il est important que les futurs coparents se connaissent, échangent régulièrement. Il faut prendre le temps de réfléchir aux droits de chaque parent impliqué, ainsi que l’intérêt à l’enfant, son éducation, ses lieux de vie. Il est important que chaque couple, futurs coparents, définisse leur application dans la vie de l’enfant.

L’autre alternatif pour le destin de co-parent, c’est le don de sperme, artisanal ou naturel. En France, elle est encadrée par la loi. De plus, le don de spermatozoïdes doit être réalisé dans le cadre strict de l’assistance médicale à la procréation (AMP) pratiquée dans un établissement autorisé.

Vos annonces doivent être uniques et personnalisé afin d’optimiser vos rencontres, tout autres annonces ne respectant pas les règles du site seront modérés.

La coparentalité : qu’est-ce que c’est ?

Il existe deux types de coparentalité, la coparentalité au sens stricte qui consiste au partage de parentalité entre les deux parents naturels des enfants, s’ils sont divorcés ou éloignés et la coparentalité au sens restreint qui concerne surtout les parentes homosexuels. En général, les parents homosexuels en couple, ne sont pas reconnus légalement, mais prennent en charge en semblent un ou des enfants, et dont l’un des membres du couple avait eu une relation homme-femme. Selon l’association des parents gays et lesbiens(LGBT), près de 40% des femmes et 85 % des hommes membres de l’association ont recours à la coparentalité. C’est la forme la plus connue de l’homoparentalité, avant l’insémination artificielle.

La configuration homoparentale fait appel à trois types d’acteurs, dont les parents biologiques, les mères lesbiennes et le père gay, ainsi que leur compagne ou compagnon respectif. Il ne faut pas confondre avec les beaux-parents qui s’occupent d’un ou de plusieurs enfants après leurs naissances. Les coparents s’investissent dans la vie de l’enfant depuis sa conception. Ils prennent en charge les besoins des parents biologiques et se considèrent déjà comme les vrais parents de l’enfant. La coparentalité n’est doit pas non plus être confondue avec la co maternité, qui concernant une couple avec la mère biologique et sa compagne, qui jouera le rôle de second parent.

 La coparentalité : la situation juridique

Aucune législation ne considère pas encore le fait qu’un enfant peut avoir deux parents. Les parents biologiques sont les vrais parents et l’autre couple de parent est considéré comme des « parents sociaux », contrairement à l’adoption simple, permettant à l’enfant d’avoir quatre parents. Malgré cela, certaines décisions juridiques ont permis à certains parents sociaux d’avoir certains droits parentaux. En France, c’est l’article 377-1 du Code Civil qui régit la délégation de l’autorité parentale. Aux États-Unis, un enfant peut bénéficier de deux parents suite aux jugements rendus en 2012 et en 2013. Avec le droit de la Colombie-Britannique, un enfant peut avoir quatre parents légaux depuis 2013.

 
×
CRÉER UN COMPTE VOUS AVEZ DÉJÀ UN COMPTE?
 
×
Vous avez oublié vos informations?
×

Go up