âge idéal pour tomber enceinte

Age idéal pour tomber enceinte

La plupart du temps, comme la plupart des gens, vous adoptez facilement la fonction de comparaison dans le seul but est, de faire une analyse, pour obtenir une conclusion qui vous paraît favorable. Si cela peut être vrai dans beaucoup de cas, il serait plus prudent, pour ce qui est des phénomènes naturels, ainsi que de la propre nature humaine de se poser avant tout les bonnes questions avant de se parfaire à donner des conclusions hâtives.

Si l’on devait se pencher pour un âge idéal pour ce qui est de tomber enceinte à notre époque, la première chose qui viendrait à l’esprit serait de mettre en avant tous les facteurs sociaux tant positifs que négatifs afin de déterminer les avantages et les freins possibles et plausibles pour mener à bien une grossesse. L’âge idéal reconnu par la plupart des femmes d’aujourd’hui se trouve aléatoirement entre 24 ans et 32 ans. Qu’est-ce qui justifie cette fourchette d’âge ? Beaucoup de choses.

 

Trois facteurs déterminants pour tomber enceinte

En premier, il s’agirait d’une certaine maturité d’esprit que posséderaient les femmes sorties totalement de leur enfance et qui laisseraient aussi penser qu’à cet âge-là, une femme choisit de tomber enceinte et donc, de par ce fait, met au monde un enfant désiré.

En second, la santé physique. Posséder un corps mature et encore jeune est nécessaire pour une bonne gestation. Il a même été révélé que les enfants nés de femmes âgées entre la vingtaine et la trentaine naissent en meilleure santé du fait du taux d’hormones favorables existant dans le corps de celles-ci à ses âges précis. Il y a aussi le fait que beaucoup de femmes ressentent fortement venant de leur corps l’envie de porter un enfant.

En dernier, vient l’idée de carrière que la femme pourrait se projeter dans le temps. Évidemment, elles ne sont pas toutes logées à la même enseigne. Cependant, quel que soit la fonction du moment, il est plus qu’évident que certaines sont plus dérangeantes que d’autres et que le choix d’avoir un enfant se pose avec le souci de continuité dans la vie professionnelle. Il n’est aussi pas rare d’entendre dire que certains patrons refusent d’embaucher des femmes par peur du congé maternité. Il faut donc savoir peser le pour et le contre afin de déterminer ses intérêts et la nécessité de vivre une vie de femme accomplie.

 

Il est presque impossible de ne pas vouloir faire de comparatif entre les femmes d’aujourd’hui et celles du début du siècle dernier. La tranche d’âge était beaucoup plus inférieure. La disparité entre la campagne et la ville était même très flagrante. La contraception n’existait pas et seul le savoir des sages-femmes pouvait promettre une naissance sans trop de complications. Dans certains registres, il n’est pas rare de lire que dans les campagnes, beaucoup de femmes étaient enceintes dès l’âges de 12/14 ans. Dans les villes, cela variait entre 16/18 ans. C’était très souvent relatif au niveau social de la personne. Ce qu’il y avait de certain, c’est que ces femmes n’avaient pas le temps de se poser de questions et se retrouvaient sur le fait à accomplir leurs obligations. Si la plupart n’avaient pas d’emploi, elles n’en étaient pas moins actives. C’est certainement par réactions aux difficultés qu’ont subi ces femmes et aussi grâce à la contraception qu’il y a cet entendement judicieux de pousser la maternité vers un âge plus serein. Il ne faut pas oublier que le corps de la femme a énormément évolué et que c’est un facteur à prendre en compte.

 

Tomber enceinte au bon moment

Pour la plupart des femmes, le meilleur âge se trouve entre 24 ans et 32 ans. Entre le calcul des avantages sociaux et de toutes les obligations à venir, savoir à quel moment il est favorable d’avoir un enfant est une réponse qui ne se trouve que dans la tête de la future maman. Même si certaines repoussent cette possibilité à plus tard, mettant en avant leur carrière ou autre chose.Si faire un enfant est plus risqué en prenant de l’âge, une femme mûrie est certainement un gage de stabilité et de responsabilité beaucoup plus certain et beaucoup plus favorable dans la plupart des cas.

Comment améliorer sa fertilité?

 

Combien coûte un bébé ? Toutes les dépenses

Intéressante question. Mais si vous vous la posez, c’est que vous n’en avez pas encore fait le tour. Dès le départ, vous constaterez que le budget des dépenses pèse lourd. Il faut commencer par celles qui précédent sa venue en lui préparant un joli trousseau et en étudiant aussi correctement celles à venir, qu’elles soient récurrentes ou ponctuelles. Entre le matériel de puériculture et l’habillement que vous pouvez acheter avant sa venue, il vous faudra par la suite penser au coût de l’alimentation, des produits d’hygiène et de soins, les jouets, les différents modes de garde, les fêtes… L’impact de la naissance du nouveau-né sur les finances familiales peut donner à réfléchir. Si c’est votre premier, évidemment, vous ne pourrez certainement pas renoncer à marquer le coup en faisant des dépenses, certes, parfois exagérées pour offrir le meilleur à votre bébé. Autrement, il y a aussi le système D et la volonté de ne pas céder à la dictature des marques en minimisant certaines dépenses afin de ne donner que l’essentiel de manière très réfléchie. Mais tout ceci dépend surtout de votre mode de vie et de la façon dont vous gérez déjà votre propre budget.

Le massage prénatal et pour bébé

 

Avant La Venue De Bébé

Il n’est pas indispensable de s’étaler sur le budget déco d’une chambre de bébé étant donné qu’il s’agisse à ce niveau d’un tout autre aspect des dépenses nécessaires. Mais nous allons essayer de vous donner au mieux possible les prix ainsi que les objets indispensables à acheter avant la venue du nouveau-né.

Un berceau100 € à 250 €
Une commode  80 € à 400 €
Lit de bébé100 € à 450€
Une armoire150 € à 600 €
Une table à langer  50 € à 150 €
Baignoire  08 € à 50 €
Porte-bébé  35 € à 120 €
Vêtements 1er Age120 € à 300 €
Écharpe de portage  60 € à 90 €

Il apparaît sans peine qu’il faille un minimum de 2000 € pour préparer la venue du bébé. Ces achats demandent beaucoup de réflexions selon que ce soit votre premier bébé qui arrive et aussi, sur la probabilité que vous envisagiez d’en avoir plusieurs. La réflexion se pose aussi sur les coups de cœur d’achats d’objets de marques, ou basiques selon votre sens des responsabilités. Sans oublier que dans certains cas, certains objets sont à doubler voire même, à tripler du fait de l’attente de jumeaux ou de triplés, ou plus.

 

A La Venue De Bébé

L’alimentaire

Votre bébé est enfin là. À partir de maintenant, il va falloir faire d’autres dépenses. Pour ce qui est de l’alimentaire, selon le cas où la maman veuille allaiter ou donner le biberon, le budget n’est pas le même. Pour une maman qui veut allaiter son enfant, il faudra prendre en compte les soutien-gorge d’allaitement ainsi que les coussinets d’allaitement. Pour celles qui veulent donner le biberon, un budget lait en poudre variable selon l’âge du bébé ainsi que l’eau rentre en jeu. Suivra les petits pots de légumes à varier selon que bébé grandit ainsi que le lait.

Soutien-gorge d’allaitement15 € à 30 €
Coussinets d’allaitement jetables10 € à 15 € les 50 coussinets
Coussinets d’allaitement lavables10 € à 15 €
Boîte de lait en poudre 1er âge jusqu’à six mois18 € à 22 € (3 à 4/mois)
Lot de trois biberons à 260 ml10 € à 15 €
Chauffe-biberon20 € à 30 €
Stérilisateur électrique60 € à 120 €
Petits pots bio de 190 g dès 8 mois01 € à 02 € (60 à 90/mois)
Briques de lait de croissance et céréales01 € à 02 € (une brique/jour)
Baby Cook 2À partir de 100 €

L’hygiène et les soins

Évidemment, l’hygiène est primordiale. Dès le départ, il faudra penser à avoir un budget pour les couches, le savon au pH neutre, les lingettes, le lait de toilette, le sérum physiologique, le coton, l’éosine… Il faudra penser à alterner les marques tout en sachant que la gamme de celles-ci est très variée, en veillant aussi,à regarder de très près les produits qui conviennent le mieux à votre bébé. Ils ne réagissent pas tous de la même façon pour ce qui est des couches en premier, ainsi que pour d’autres produits. Enfin, il faudrait aussi commencer à penser à la planète en adoptant l’utilisation de couches lavables. Celles-ci sont conformément écologiques et peuvent être réutilisables pour les enfants suivants.

Couches (premiers mois)10 € à 15 € (deux paquets/semaine)
Savon sur gras02 € à 04 €
Kit couche lavables jusqu’à 3 ans500 € à 700 €
Couches (4 kg–9 kg)10 € à 15 € (trois paquets/mois)
Lait de toilette05 € à 10 €
Ensemble de bain30 € à 75 €
Matelas à langer10 € à 25 €

 

Les vêtements pour bébé

Le corps de bébé évoluant sans cesse, il vous faudra souvent lui acheter des vêtements adéquats selon son âge. Pour les six premiers mois de bébé, il faut compter entre six et huit tenues de jour pour l’intérieur comme pour l’extérieur et autant pour la nuit. Ceci étant, tout dépend du choix des parents pour ce qui est de l’habillement.

Bodys05 € à 15 €
Pulls12 € à 35 €
Bonnets05 € à 15 €
Gigoteuse40 € à 100 €
Barboteuse20 € à 50 €
Chaussures30 € à 50 €
Manteaux50 € à 120€
Bavoirs02 € à 10 €

Matériel de base

Encore une fois, si c’est la première fois que vous vous équipez pour votre bébé, il faudra penser à acheter du matériel autant utile que sécuritaire. Selon que vous possédiez une voiture ou que vous soyez piétons, il vous faudra acheter du matériel adapté pour les déplacements du bébé comme pour sa sécurité chez vous.

Poussette75 € à 550 €
Maxi cosy40 € à 110 €
Kangourou30 € à 70 €
Transat25 € à 75 €
Cale bébé15 € à 30 €
Siège auto50 € à 150 €
Parc80 € à 200 €
Chaise haute50 € à 150 €

Les jouets pour bébé

Inintéressant pour certains, indispensable pour d’autres.Tout dépend de l’attention ou du plaisir des parents. S’il vous faut mettre la plus grande attention sur la sécurité et la conformité des normes des jouets, il est important que vous les choisissiez selon que vous vouliez amuser bébé ou que vous le poussiez à l’éveil. Entre les hochets d’à peu près 6 € et les mobiles entre 20 € et 50 €, vous avez l’embarras du choix. Il faudra cependant veiller à adapter les jouets par la suite selon le caractère de votre enfant. De nombreux magasins proposent une large gamme de jouets autant utiles qu’intéressants.

 

La santé

Une visite médicale mensuelle de 28 € chez un pédiatre est presque obligatoire les deux premières années. Entre les vaccins, les maladies infantiles et les petits soucis, votre budget peut s’alourdir selon la santé de votre bébé. Il vous faudra veiller à avoir une bonne mutuelle qui rentre aussi en compte dans votre budget enfant et faire en sorte qu’elle vous couvre correctement.

 

Garde d’enfants et nounous

Faire garder son enfant est devenu un véritable casse-tête ces dernières années. Entre les places de crèches qu’il faut réserver avant la naissance de l’enfant et que les mairies distribuent au compte-gouttes, trouver une bonne nounou selon certains critères et surtout comprendre le meilleur mode de rémunération pour la payer, choisir entre le SMIC horaire ou passer par une agence pour bénéficier d’une réduction d’impôts, calculer les charges patronales et les aides de la CAF… Tout ceci est à étudier sérieusement à tête reposée afin d’avoir la certitude de laisser son enfant entre de bonnes mains et de pouvoir continuer à avancer tête reposée.

 

Festivités

Il faudra aussi penser au budget des festivités que vous allez faire pour votre bébé. Entre les faire-part, les baptêmes civils ou religieux, les réunions de famille… tout ceci dépend de la personnalité et de la culture des parents tout en sachant qu’il arrive des fois mêmes qu’il faille déménager pour un logement plus grand pour le plus grand bien du nouveau-né.

La liste est encore longue. Cependant, tout ce que nous vous avons indiqué n’est qu’à titre indicatif. Vous pouvez soit la rallonger, soit au contraire, user du système D par des prêts ou des échanges ou encore mieux, vous faire offrir ce dont vous avez besoin. N’oubliez pas que dans certains cas, investir dans du neuf est une question de sécurité pour votre bébé, comme pour les sièges auto ou les lits par exemple. Après avoir fini votre calcul sur les quelques chiffres que nous vous avons donnés, sachez que votre bébé n’a qu’un seul prix. Le prix de l’amour qui lui, n’a pas de prix.


Laissez une annonce


 
×
CRÉER UN COMPTE VOUS AVEZ DÉJÀ UN COMPTE?
 
×
Vous avez oublié vos informations?
×

Go up