futur parent de son enfantChoisir le bon futur co parent pour son enfant et que ça match !

Comment choisir le futur co parent pour que ça match!

Savoir choisir le meilleur coparent

Il est plus qu’urgent de savoir choisir un coparent et surtout d’avoir la certitude d’avoir trouvé le bon. Pour cela, quelques critères de sélection s’imposent.

Il ou elle, avez les mêmes valeurs

Il est plus qu’important de savoir sur quelles valeurs l’autre se repose. Qu’elle soit morale ou religieuse, il faut absolument mettre cela au clair. Choisir la religion de l’enfant quand il y a un souci d’appartenance religieuse est devenu très complexe. Que vous n’ayez pas les mêmes croyances n’est pas un problème. C’est l’identification par rapport à la communauté ou à la société qui est à discuter. Il y a évidemment d’autres valeurs sur lesquelles il devra y avoir débats. Veillez toujours à être en accord avec vous-même avant de céder

Une bonne communication

Certaines choses ne s’expliquent pas. Entre autres, le feeling que l’on peut avoir pour certains et pas pour d’autres. La communication est essentielle dans le cas d’un coparent. Il faut absolument que les deux coparents ressentent la même aisance dans l’échange pour instaurer un climat de confiance. Il faut s’accorder le droit d’être écouté mais aussi, d’écouter l’autre pour éviter quelque stress inutile. Tant que l’entente est bonne il y a une assurance que l’enfant grandisse sereinement.

Une situation financière stable

Il est plus que nécessaire de comprendre qu’une situation financière stable est un gage de sécurité aujourd’hui, comme de tout temps d’ailleurs. Sans aller jusqu’à dire qu’une personne possédant une situation financière stable est forcément responsable et que cela indiquerait qu’émotionnellement, elle le serait aussi. Il faudra cependant mettre l’accent sur le confort de la vie future de l’enfant en évitant la probabilité du plus grand nombre de soucis à venir. Un enfant dans le besoin n’est pas un enfant heureux.

Il ou elle, pourrait être un bon parent

Plusieurs questions s’imposent. En premier, y a-t-il un réel désir d’enfant ? Elle ou lui, aime-t-il (elle) les enfants ? Et quand bien même ils aimeraient les enfants, feraient-il de bons parents ? Sans aller jusqu’à ouvrir de gros bouquins de psychanalyse, centrez-vous sur l’idée de la personnalité du coparent. Si vous pensez qu’elle puisse être exemplaire pour votre futur enfant ou que le coparent possède un charme et une attention qui puisse faire la différence, cela devrait suffire. Il y aura de toute façon, toujours des surprises. Autant toujours espérer en connaître de bonnes.

Préparer une coparentalité.

Comment bien préparer une coparentalité

Préparer une coparentalité se fait en ayant pris soin d’avoir bien étudié plusieurs détails.

Chercher à mieux connaître l’autre

Il est plus qu’urgent et même nécessaire de bien connaître le futur coparent. Vous n’êtes pas en situation de choisir un copain ou une copine, mais un futur parent. Abandonnez vos réflexes et vos critères de sélection par rapport à la drague ordinaire. Il vous faut prendre le temps et l’assurance d’une analyse complète de l’autre en cherchant toutes les compatibilités, mais surtout, les incompatibilités. Vous devez avoir une assurance et une confiance totale envers celui ou celle qui est censée vous seconder.

Faites des recherches sur la santé du coparent

Cela pourrait paraître abusif au regard de certaines personnes, mais il est très important que vous connaissiez le réel état de santé du futur parent. Vous avez totalement le droit de demander s’il y a présence d’éventuelles maladies héréditaires sans tabou, ou encore, de demander à faire quelques tests à de futures femmes enceintes pour faire la recherche de maladies transmissibles. Il y va de la santé du futur enfant aussi.

Anticiper les bonnes futures décisions

Ce n’est pas tout de bien connaître ce futur parent, il faut aussi établir avec lui l’avenir de l’enfant à propos de certains sujets qui souvent sont causes de discorde. Entre, le futur nom de famille de l’enfant, la garde, les moments partagés au sein même de la coparentalité, la gestion des finances pour l’enfant et expliquer par la suite la coparentalité à l’enfant, c’est déjà tout un programme. Par la suite, il faudra aussi envisager tous les aléas de la vie comme les éloignements géographiques à cause du travail ou encore, un nouveau mariage. Il vous faudra certainement tabler pour des heures de discussion avant la certitude d’avoir un accord favorable pour les deux parties.

 

Conclusion

Il n’est pas toujours aisé de faire un choix. Surtout quand il faut attendre quelques années pour en connaître les conséquences. La finesse et la subtilité de votre esprit devraient primer pour trouver une réponse à chaque question que vous vous posez. S’il fallait se fier au destin, il faut aussi surtout se fier à son flair. Réfléchissez-y à tête reposée avant de vous lancer dans l’aventure. Un enfant, c’est pour 20 ans.

Don de sperme et insémination artisanale

Les risques possibles de la coparentalité

Parentalité partagée, avantages et faiblesses

 


Une annonce:

  1. gennifer lawsonn

    29 juillet 2019 at 20 h 10 min

    bonsoir ;
    Je souhaite rencontre un homme de parole qui prendra soin de moi et de ma petite fille.
    merci

Laissez une annonce


 
×
CRÉER UN COMPTE VOUS AVEZ DÉJÀ UN COMPTE?
 
×
Vous avez oublié vos informations?
×

Go up