Grossesse tardive, avoir un enfant tard : avantages et inconvénients

Grossesse tardive, avoir un enfant tard

Les avantages et les inconvénients d’avoir tardivement un enfant

Reconnaitre les avantages et inconvénients d’un enfant eu tardivement

 Certains font partie de ceux qui ont fait passer leur carrière avant la construction familiale. D’autres sont ceux dont la nature s’est montrée généreuse beaucoup plus tard. Et il y a enfin ceux qui ont attendu patiemment « le bon ou la bonne » partenaire avec qui faire un enfant. Pour ces trois cas, la question reste la même. Quels sont les avantages et les inconvénients d’avoir un enfant sur le tard ? Encore faut-il que tout le monde s’entende sur ce qu’est un âge tardif pour avoir un enfant. Mais surtout, en ce qui concerne certaines personnes, il faut avant tout se sentir prêt à être parents.

Les avantages d’avoir un enfant tard

Concevoir un bébé après 42 ans est forcément, pour ce qui est des femmes, une décision consciente. Cela peut porter positivement conséquence que ces futures mamans possèdent une maturité d’esprit pouvant avoir un impact fort sur toutes les décisions à prendre pour leurs bébés.  Des études scientifiques comportementales ont révélé que les parents âgés étaient plus socialement stables et plus souples au niveau de leurs émotions. Ils seraient plus tolérants et moins enclins à distribuer facilement des punitions. Ils ont une meilleure écoute et savent mieux répondre à certains aspects comportementaux des enfants. Le langage des enfants de parents âgés semble aussi plus soutenu. Selon l’étude, cela est évident pour un âge des enfants allant jusqu’à 11 ans. Par la suite, il s’avère que la problématique face à l’adolescence est la même quelle que soit l’âge des parents.  Il faudra donc prendre en compte votre aptitude future à endurer les humeurs des ados et à une fatigue certaine inévitable.

Les désavantages d’avoir un bébé en retard

Comme pour toute chose, il y a plusieurs désavantages face au fait d’avoir un enfant tardivement. En premier, il faudra au début faire face aux critiques des proches et des personnes qui estimeront ce geste comme irresponsable. Deuxièmement, Il faudra sans doute ne pas espérer vivre les premières années de retraite de façon « pépère » et de se la couler douce face à des ados en plein forme. Surtout expressivement. Troisièmement, Il faut se remettre en question et bien se connaitre. La ménopause et l’andropause agissent beaucoup sur le caractère et sur la santé physique. Il faut garder raison de posséder un esprit assez ouvert pour pouvoir franchir le fossé des générations et ne pas avoir la certitude d’obtenir qu’une éducation bien « dosée » ferait des miracles. Il faut aussi prendre en compte le patrimoine génétique au point de vue santé et bien calculer le pour et le contre des quelques possibles faiblesses héréditaires se déclarant surtout pendant la vieillesse et qui pourraient nuire à une bonne évolution de la famille.

Conclusion

Il n’y a pas de réels avantages ou de désavantages condamnables pour avoir un enfant sur le tard. Lorsque les enfants sont désirés, plus de la moitié de leur éducation est déjà faite. Les parents veilleront à leurs besoins et du fait qu’ils soient plus âgés, ils ont souvent plus de moyens. Le tout est d’avoir bien conscience qu’un bébé ne dure qu’un an et qu’un enfant, c’est un investissement en temps sur 20 ans. Si l’envie d’avoir et d’aimer un enfant est très forte et que l’on trouve la bonne personne pour y arriver, il n’y a pas vraiment de questions à se poser si ce n’est, celles qui reposent sur le bon sens. A vous de faire le tri maintenant.


Laissez une annonce


 
×
 
×
Vous avez oublié vos informations?
×

Go up